LE PRIX INTERNATIONAL MORIYAMA IRAC DE 100 000 $ CA POUR L’EXCELLENCE EN ARCHITECTURE DÉVOILE LES PROJETS FINALISTES

LE LAURÉAT A ÉTÉ ANNONCÉ LE 19 SEPTEMBRE 2017

Les quatre projets retenus sont situés à Tokyo, au Japon; à Copenhague, au Danemark; à Melbourne, en Australie; et à Upper Kingsburg, dans la province de la Nouvelle-Écosse, au Canada. 

Voir les projets finalistes

Télécharger les images

Le Prix, qui a été créé en 2014 par l’architecte canadien Raymond Moriyama, de concert avec l’IRAC et la Fondation de l’IRAC, consiste en un montant de 100 000 $ CA et une sculpture conçue par le designer canadien Wei Yew. Il récompense un projet d’architecture unique jugé comme ayant un caractère transformateur dans son contexte sociétal et qui exprime la conviction de Moriyama voulant que la grande architecture transforme la société en promouvant les valeurs humanistes de justice sociale, de respect et d’inclusivité.

Le Prix, remis tous les deux ans, est ouvert à tous les architectes, quels que soient leur nationalité et leur pays. Le lauréat de ce concours ouvert est sélectionné par un jury formé d’éminents spécialistes qui évaluent les candidatures par rapport aux critères établis. Les projets soumis cette année provenaient de 17 pays sur quatre continents. Les jurés ont retenu quatre projets finalistes qu’ils iront maintenant visiter sur place.

Le lauréat de l’édition 2017 du Prix sera annoncé le 19 septembre 2017 lors d’un gala de l’IRAC au The Carlu, un lieu historique de Toronto et l’un des meilleurs exemples d’architecture Art moderne de la ville. En plus du prix principal de 100 000 $ CA, trois bourses d’études d’un montant de 5 000 $ CA chacune seront remises à des étudiants d’écoles d’architecture du Canada. Les boursiers seront choisis sur la base de la rédaction d’un court texte.   

« J’espère que les architectes essaient tous d’améliorer la vie de la collectivité », a déclaré Raymond Moriyama, FRAIC. « Le Prix vise à encourager les architectes à orienter leur pratique sur le service plutôt qu’à la réalisation de projets publiés pour leur esthétisme dans les magazines. Le but étant de servir la collectivité et l’humanité. »

« Ces projets célèbrent l’importance accordée à la vie humaine et à la forme », a déclaré la présidente de l’IRAC, Ewa Bieniecka, FIRAC. « Ils incarnent l’innovation et ils nous aident à nous situer dans l’espace, à percevoir les espaces et à réfléchir aux occasions de liberté qu’ils nous offrent. Les quatre projets finalistes illustrent à quel point l’architecture est généreuse et redonne à la communauté. Ces bâtiments ont un très fort esprit du lieu et sont en harmonie avec leur environnement. »

« Le jury s’est réjoui de la hausse de l’intérêt international envers le concours, les candidatures venant de 17 pays et de quatre continents », a souligné Barry Johns, FRAIC, président du jury et fiduciaire de la Fondation de l’IRAC. « Cela indique clairement que le Prix gagne en importance dans le monde, ce qui est très gratifiant. De plus, les candidatures soumises illustrent en général un niveau élevé d’engagement envers les objectifs exigeants décrits dans les modalités de ce prix unique. Les quatre projets finalistes sont d’ailleurs extraordinaires à cet égard. »

Voir les projets finalistes

Le jury du Prix international Moriyama IRAC de 2017 est composé de :

  • Monica Adair, MRAIC : cofondatrice d’Acre Architects et récipiendaire du Prix du jeune architecte de l’IRAC en 2015.
  • Manon Asselin, MRAIC : cofondatrice de l’Atelier TAG et professeure agrégée à l’école d’architecture de l’Université de Montréal.
  • Bryan Avery, MBE : fondateur d’Avery Associates Architects, Londres, Angleterre, et auteur et conférencier. 
  • George Baird, FRAIC : associé fondateur de Baird Sampson Neuert Architects, ancien doyen de la faculté d’architecture, d’architecture du paysage et de design John H. Daniels de l’Université de Toronto, et récipiendaire de la Médaille d’or de l’IRAC en 2010.
  • Peter Cardew, FRAIC : fondateur de Peter Cardew Architects et récipiendaire de la Médaille d’or de l’IRAC en 2012.
  • Barry Johns, FRAIC : président du jury, chancelier du Collège des fellows.
  • Li Xiaodong, Hon. FAIA : lauréat de la première édition du Prix international Moriyama IRAC.

 

David Covo, FRAIC, professeur agrégé à l’école d’architecture de l’Université McGill est le conseiller professionnel du jury.

Veuillez cliquer ici pour consulter le dossier de presse. Pour avoir l’accès, veuillez communiquer avec Victoria Kung à victoria.kung@suttonpr.com.


Au sujet du Prix international Moriyama IRAC

Raymond Moriyama, FRAIC, l’Institut royal d’architecture (IRAC) et la Fondation de l’IRAC ont créé le Prix international Moriyama IRAC en 2014 pour rehausser le prestige de l’IRAC et de l’architecture canadienne sur la scène internationale et pour encourager les architectes canadiens à viser un niveau d’excellence internationale.

Au sujet de l’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

Pour suivre l’IRAC dans les médias sociaux : 

Facebook
Twitter 
Instagram

Pour les demandes des médias canadiens ou pour de l’information sur les bourses étudiantes et le gala de 2017, veuillez communiquer avec : 
Maria Cook, IRAC
mcook@raic.org | +1 613 241 3600 ext. 213

Pour les demandes des médias internationaux, veuillez communiquer avec : 
Victoria Kung, SUTTON
victoria.kung@suttonpr.com | +1 212 202 3402

 

Crédits photos dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de l’image du haut à gauche : 8 House, Copenhague, Danemark par BIG (Bjarke Ingels Group). Photo : Drago Lufto; Maternelle Fuji, Tokyo, Japon, par Tezuka Architects. Photo : Katsuhisa Kida; Campus Shobac, Nouvelle-Écosse, Canada par l’Architecte du village, MacKay-Lyons Sweetapple Architects. Photo : Brian Mackay-Lyons; École de design de Melbourne, Australie, par John Wardle Architects et NADAAA. Photo : Peter Bennetts]